Vous êtes ici: Home » Tourisme » Histoire

Histoire

Les origines de Santa Teresa ne sont pas très claires, mais ils doivent remonter aux Phéniciens, qui ont construit une ville nommée Phoenix dans la zone à l’embouchure du torrent Agrò : son existence a été documentée déjà du 36 a.C., quand des légions de Pompée y ont trouvé refuge.

Les creusages faites pour construire le chemin de fer autour de l’année 1870 ont découvert des puits, des ruines et des objets tels que pièces de statues et de bustes de marbre, urnes cinéraires et vases sophistiqués qui doivent dater de ce temps-là. Il y a des documents qui attestent la découverte d’un cimetière, qui avait été enseveli sous les débris y apportés par les torrents et où on a trouvé tombes, cadavres, et objets précieux, tous de style orientale et grec ; on a fait d’autres découvertes de ce genre dans le territoire entre Santa Teresa et Furci Siculo.

Phoenix a été progressivement abandonnée pour les débris des fleuves d’une coté et de l’autre à cause des attaques des pirates : par conséquence, les gens ont commencé à construire des villages sur les collines, comme par exemple Savoca, qui a été fondée dans le XIII siècle. Le village de Savoca prospéra de plus en plus, jusqu’au 1500, quand les pirates furent chassés : à partir de ce moment-là les habitants de Savoca retournèrent à vivre sur la côte, et ont construit une autre ville, Marina di Savoca.

Savoca fut donc presque complètement abandonnée et battue par Marina di Savoca, qui fut proclamée autonome par Ferdinand II de Bourbon en 1853 : les habitants étaient si reconnaissants qu’ils ont nommé le village Santa Teresa en hommage à la deuxième femme du roi Ferdinand, Marie Therèse d’Autriche. Les deux villages furent complètement séparés et tous les offices et les services furent déplacés de Savoca à Santa Teresa. En 1923 Furci Siculo, qui appartenait à la municipalité de Santa Teresa, se sépara et déventa autonome.

La dénomination « di Riva » (de la côte) a été ajoutée ensuite pour distinguer ce village d’autres villes homonymes.